Danse Lente Sac seau Lorna 6v8o8jh7V

SKU17830530813190
Danse Lente Sac seau Lorna 6v8o8jh7V
Danse Lente Sac seau Lorna
Menu
Recherche
ASCENO Débardeur classique caD9JuxuH
Connexion
NONNATIVE Indigodyed Mélange Cotton Sweater Blue ZSfHdr82
Max Mara Cateye sunglasses b8JgAie
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous !
Actualité
Suivez-nous sur
Fermer
Actualite malienne
Par bamada.net 22/10/2013

On fait de la réconciliation d’un Mali déchiré, violé et mutilé par une crise sans précédent, la priorité des priorités. Rien de plus normal après une crise politico-sécuritaire cauchemardesque, consécutive au renversement d’un président démocratiquement élu et qui était presque arrivé au terme de son mandat.

Et la communauté internationale fait de cette réconciliation un passage obligé pour les nouvelles autorités afin de remettre le pays sur la voie de la normalisation. Le hic est que l’on semble limiter cette réconciliation au nord, c’est-à-dire entre les groupes armés dits de l’Azawad et le reste des Maliens.

Mais le sud aussi a eu ses groupes armés, ses violeurs et ses destructeurs d’édifices publics (à défaut d’être historiques). Depuis le coup de d’Etat insensé du 22 mars 2012 et les évènements qui l’ont suivi, le sud avec Bamako en tête a connu de profondes déchirures opposant hommes politiques, activistes de la société civile et militaires.

Surfant sur le soutien inconditionnel des populations, les nouvelles autorités ont carrément oublié qu’il faut aussi soigner les plaies du sud. Hormis la création d’un ministère en charge de la réconciliation, les nouvelles autorités ne daignent aller dans le sens de la réconciliation pour tous.

Au contraire, le président IBK semble renier toutes les années passées dans les hautes sphères de l’Etat sous Alpha Oumar Konaré et sous Amadou Toumani Touré. Plus qu’une simple négation, il donne l’impression de garder une rancune tenace à l’endroit de ses deux prédécesseurs.

A entendre certains de ses discours et attaques, surtout contre le régime d’ATT, on ne peut que s’interroger sur les vraies raisons d’une telle hostilité. Hors, il a été président de l’Assemblée nationale sous ATT et son parti a presque participé à tous les gouvernements de consensus institué pendant que Touré était aux affaires. Et aujourd’hui, IBK qualifie ce consensus de «consensus mou» et ne rate aucune occasion pour cracher dans la soupe. Pourquoi?

Par ailleurs, depuis qu’il est au pouvoir, on aura entendu IBK prononcer publiquement le nom d’Alpha Oumar Konaré qu’une seule fois. S’il rechigne à dire le nom de celui dont il a été le Premier ministre pendant longtemps, il est évident qu’il fasse de même pour son prédécesseur, le cadet devenu son frère ennemi.

Un homme d’Etat, un vrai républicain, c’est celui qui pose des actes allant dans le sens du pardon, de la réconciliation entre tous les fils du pays. Mais le Mali d’IBK s’achemine vers une politique d’exclusion, de chasse à la sorcière.

Tout se passe sur le fond d’une petite revanche destinée à diaboliser les présidents Konaré et Touré qui ont eu à gérer ce pays. Pourtant, il est quelque part comptable du bilan de ceux-ci.

Reste à espérer qu’IBK arrivera à redresser la barre. Et qu’au lieu de s’enfermer dans une politique d’exclusion et de négation de son passé, qu’il se place en vrai réconciliateur.

Ok

Ce utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.

Chloé SOLDES Top loose fin à volants 30PLiayRR

Accueil » » Entretiens » Les Rebelles Ordinaires : La librairie indépendante et solidaire !

12 juin 2017
Commenter
par Lilie Del Sol
Écrit par Lilie Del Sol

Une nouvelle librairie va ouvrir ses portes à la Rochelle le 17 juin prochain à 18h : Les Rebelles Ordinaires . Les porteurs de ce projet, Guillaume , Bérangère , Luc et Sandra le présentent comme une librairie solidaire et indépendante. Mais c’est quoi une librairie indépendante et solidaire au fait ? J’ai donc discuté avec Guillaume qui nous a expliqué le concept mais aussi le projet de vie qui se cache derrière.

Les Rebelles Ordinaires Guillaume Bérangère Sandra

B onjour Guillaume, j’ai découvert votre projet il y a quelques semaines et j’ai eu très envie de te contacter pour en savoir plus car, sur le papier, le projet est plutôt très enthousiasmant! Tu nous expliques?

onjour Guillaume, j’ai découvert votre projet il y a quelques semaines et j’ai eu très envie de te contacter pour en savoir plus car, sur le papier, le projet est plutôt très enthousiasmant! Tu nous expliques?

H é bien, l’envie est de créer une librairie indépendante et joyeuse, avec un fort accent sur l’accueil des gens, et de faire en sorte que cet endroit soit un endroit ouvert, où tout type de population se sente apte à entrer… Évidemment, dans les librairies indépendantes on accepte tout le monde, ce n’est pas la question.

Ce qui compte à nos yeux, c’est que les gens se sentent eux-mêmes légitimes à franchir le seuil d’une librairie. Parce qu’en fait, il y a beaucoup de gens pour qui ça peut être anxiogène pour des tas de raisons, et puis il y a aussi les idées préconçues sur ce genre de boutique. Est-ce qu’on va trouver des livres de cuisine dans une librairie indépendante par exemple? Des livres sur le sport? Donc voilà, le plus important pour nous, c’est qu’on pense que tout le monde a un propos, est intelligent, et doit pouvoir trouver son bonheur dans une librairie indépendante .

Mais alors comment vous organisez ça?

"Faut pas croire tout ce qu'on voit sur le web" – Einstein

Un des arguments les plus communs contre l’utilisation d’organismes génétiquement modifiés, et spécifiquement pour les OGM végétaux, est qu’ils permettent aux fermiers de pulvériser des produits chimiques «toxiques» pour éliminer les menaces (des insectes ravageurs aux mauvaises herbes) afin de maximiser le rendement à l’hectare.

Les sites anti-sciences postent souvent des images effrayantes montrant des agriculteurs en combinaison protectrice intégrale pendant qu’ils transportent ces produits chimiques tout en affirmant que ces combinaisons est bien la preuve que les produits sont toxiques et ne devraient pas être utilisés sur les récoltes. Ce sont souvent ces mêmes sites qui encouragent les gens à manger bio, car ces produits seraient plus sûrs, comparés aux cultures OGM.

Comme Alison Hudson le fait justement remarquer, « Oui la dose fait bien le poison «. N’importe quoi peut devenir dangereux si vous en consommez assez, et selon le produit concerné, cela peut ne pas être seulement la dose, mais également la fréquence à laquelle vous êtes exposé.

Si vous prenez 400mg d’ibuprofène ( en vente libre sans ordonnance à ces doses aux États-Unis NDT ) toutes les 4h pendant quelques jours, il y a très peu de chances pour que vous soyez victimes d’effets secondaires. Mais avec la même dose chaque heure, vous auriez de sérieux problèmes après quelques heures.

Ce n’est pas seulement la dose qui importe, mais la vitesse à laquelle votre corps métabolise (ou excrète) ce à quoi vous vous exposez.

En plus, la méthode d’exposition compte aussi: si vous mangez une poire, vous avalerez dans les 10-12mg de formaldéhyde et ça ne vous fait rien du tout (en fait vous en avez même Loewe Sac Bandoulière Puzzle En Cuir 6FgGuPF
) alors que si vous deviez respirer la même dose dans un temps aussi court, vous finiriez probablement aux urgences .

Si les aficionados du bio s’inquiètent des pesticides, ils devraient regarder plus attentivement les produits qu’ils soutiennent tant. Même si elle est un peu datée, une étude de 2005 avait montré que 95% des gens achetant des produits bio le faisait pour éviter les pesticides. Cependant, les études montrent constamment que les produits bio requièrent des doses plus importantes de pesticides et d’herbicides, et Ralph Lauren Chemise Homme tTJWb0BiyL
que leurs équivalents conventionnels.

Ils devraient aussi regarder de plus près les doses: l’herbicide conventionnel le plus communément utilisé par les supporters du bio pour en discuter est le glyphosate (RoundUp). Cet herbicide est utilisé pour éliminer les mauvaises herbes envahissantes tandis que les gènes des cultures ciblés ont été modifié de façon à ce que le produit n’ait pas d’impact sur eux.

La LD50 (un moyen rapide d’estimer grosso modo la toxicité) chez le rat pour le glyphosate est de 5 600mg/kg , ce qui est supérieur au Roxy Sac à dos SUGAR BABY O5mM5x1O
(qui est donc plus mortel).

Dolce amp; Gabbana Lunettes de soleil MOD 4259 SUN Top Leo On Black 56 GDaPT0
4825 Robe de Soirée Femme Jet Black 9042 36 QyxPu
Aller à
Partager: MYKITA Gold amp; Pink Kaito Sunglasses EfMOXy
Max Mara Sac à Main En Cuir 2AN2BUmM0
LinkedIn ISABEL BENENATO PORTEFEUILLE EN CUIR LISSE AVEC LANIèRE Uc2JPqJZ
Roberto Cavalli Python Clutch N1Go0V
© 2015 EPFL/Jamani Caillet

02.09.15 - Des chercheurs de Harvard et de l’EPFL ont inventé un processus pour rendre des particules amorphes. Une avancée qui intéresse grandement l’industrie pharmaceutique.

«Les compagnies pharmaceutiques refusent chaque année de nombreux médicaments dès les premiers stades de développement, car leur faible solubilité ne leur permet d'être suffisament assimilés par le corps humain.», explique Esther Amstad. En collaboration avec une équipe de l’université d’Harvard, la chercheuse a mis au point un procédé qui rend ces particules plus hydrosolubles. Les résultats, publiés dans la prestigieuse revue Science, sont encourageants: «Avec cette technique, nous sommes en mesures d’augmenter la solubilité de ces molécules par un facteur 10.»

Comment est-ce possible? La plupart des composés de médicaments ont des structures cristallines, c’est-à-dire que les molécules sont arrangées d’une façon très régulière. Les médicaments seraient plus solubles si les molécules étaient disposées de façon aléatoire; ces particules seraient alors considérées comme «amorphes». Le défi d’Esther Amstad a été de trouver un moyen de prévenir le phénomène de cristallisation de ces médicaments. Deux fois la vitesse du son «Il faut imaginer que les molécules vont naturellement se grouper sous une forme cristalline. La méthode mise au point pour supprimer ce processus est très innovante», explique Esther Amstad. Dans les faits les cristaux sont dissous dans une solution d’éthanol. Un nébuliseur, développé spécialement pour générer des nanoparticules, crée ensuite de minuscules gouttes dans un flux d’air atteignant les 600 mètres par seconde (soit près de deux fois la vitesse du son). Les gouttes sont propulsées dans des tuyaux d’une longueur de 2 cm et de l'épaisseur d'un cheveu. Grâce à la vitesse de ce vent artificiel, les gouttes d'éthanol sont évaporées si rapidement que les molecules n'ont pas assez de temps pour se réarranger sous une forme cristalline. De plus, étant donnée leur taille très réduite, ces particules se dissolvent rapidement, facilant d'autant plus leur assimilation par le corps.

Cette technique de production de nanoparticules amorphes n’est pas encore industrialisable. Pour le moment la transformation de 5 milligrammes de cristaux dure une heure. Néanmoins les applications sont nombreuses, particulièrement en pharmacologie. L’augmentation de la solubilité des médicaments signifie que le corps sera capable d’absorber plus de principes actifs, ce qui permettra donc de réduire la quantité nécessaire d’un médicament pour agir contre une pathologie donnée. Un principe qui pourrait également permettre de diminuer la quantité d’additifs utilisés dans l’industrie alimentaire.

Combattre la pollution de l’eau L’un des effets bénéfiques imprévus de cette avancée scientifique serait de diminuer la pollution de l’eau par les médicaments. En effet, grâce à leur solubilité plus élevée, ces nouveaux médicaments composés de particules amorphes seront davantage assimilés par l’organisme. Ceci limiterait la quantité de principes actifs rejetés à travers les urines qui finissent par atteindre certains lacs ou nappes phréatiques. «Bien que cela n’était pas le but initial du projet, cela pourrait constituer une externalité positive tout à fait intéressante.», commente Esther Amstad.

Ce processus de prévention de la cristallisation mis au point par la diplômée d’ETH de Zurich pourrait avoir des perspectives très intéressantes pour la recherche fondamentale. «Grâce à ce procédé nous pourrons rendre amorphes différentes matériaux, pour étudier leurs propriétés magnétiques ou optiques.» Pour le moment, Esther Amstad et son équipe utilisent cette méthode pour mieux comprendre la cristallogenèse. Les premières étapes de ce phénomène sont très difficiles à étudier tant il est rapide. A tel point que le processus de cristallisation du matériau inorganique le plus répandu, le carbonate de calcium (CaCO), présent dans les coquilles ou dans la craie, n'est pas encore compris. Jusqu'à quand?

Cette recherche, publiée le 28 août dans , a été financée par BASF à travers le North American Center for Research on Advanced Materials (NORA), dirigé par le Dr. Marc Schroeder. Outre Esther Amstad (EPFL et Harvard), les chercheurs suivants y ont participé: Manesh Gopinadhan (Yale), Chinedum O. Osuji (Yale), Michael P. Brenner (Harvard), Frans Spaepen (Harvard) et David A. Weitz (Harvard).

Partager: Facebook Twitter LinkedIn Google+ Email

Articles en relation

Portlet de texte statique
Portlet de texte statique
Portlet de texte statique
CC BY-NC-SA - 2018 Diocèse de Bordeaux et Bazas

En poursuivant votre navigation sur https://bordeaux.catholique.fr, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation éventuelle de ceux-ci à des fins de statistiques et le cas échéant, publicitaires.

Qu'est qu'un cookie ?

Un cookie est une information appelée également « traceur », et conservée sur votre terminal informatique (ordinateur, tablette, smartphone…), par un site web que vous visitez, via votre navigateur ou toute application ou programme vous permettant de lire cette page.

Les cookies conservent souvent un certain nombre de vos paramètres concernant votre visite (langue utilisée, localisation...). Quand vous revenez sur ce même site, le navigateur renvoie les cookies qui appartiennent au site. Cela permet au site, par exemple, de vous présenter des informations personnalisées correspondant à vos besoins.

Les cookies peuvent conserver une grande variété d'informations, incluant des informations d'identification personnelle (telles que votre nom, votre adresse postale, votre adresse électronique ou votre numéro de téléphone...).

Toutefois, ces informations ne peuvent être conservées que si vous les fournissez - les sites web ne peuvent obtenir l'accès aux informations que vous ne leur avez pas fournies et ne peuvent accéder à d'autres fichiers sur votre ordinateur.

Finalité des cookies

Nous utilisons les cookies afin de rendre vos visites sur notre site plus efficaces. Les cookies nous permettent d'améliorer la navigation sur notre site, de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts (grâce aux réseaux sociaux notamment) et de comprendre vos visites (collectes d'informations analytiques)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou autres traceurs pour nous permettre de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites.